miniature de la couverture

N'oublie pas de vivre
par Jacques CHANCEL

Flammarion, Mars 2011
essai

Est-ce la conséquence de toutes les années baroques, de ces crises à répétition, mais les Français, pour la plupart, désespèrent de l'avenir. C'est signe d'abandon, presque de lâcheté. Pourquoi, loin de la politique, de l'économie, de l'argent devenu "fric", des inquiets et des pleureurs, ne ferions-nous pas simplement confiance à notre propre engagement, persuadés que l'autre mérite la meilleure attention, que toute existence est, malgré tout, un cadeau et que d'elle il faut abuser ? Je retiens l'avertissement de mon père : Le temps passe vite, n'oublie pas de vivre.

Le journal intime de Jacques Chancel des années 2007-2010 nous propose, sur le ton de la confidence et de la réflexion, de revenir sur les grands et les petits événements qui agitent notre monde. Il est question de politique, de sport, de littérature, de musique, de famille et d'amitié. N'est-ce pas là les bons ingrédients d'une vie passionnément remplie ?

Classement 8-94 CHA1403N