miniature de la couverture

Aux 5 rues, Lima
par Mario VARGAS LLOSA

Gallimard, mai 2017
roman

Le carrefour des Cinq Rues, qui donne son nom à l'un des quartiers les plus fréquentés de Lima, est ici le décor d'une brillante comédie de moeurs aux multiples rebondissements, dont le centre étoilé est occupé par un gigantesque scandale politique, médiatique et sexuel. Quelques photos compromettantes, un maître chanteur, un crime crapuleux : la presse à sensation ne pouvait rêver mieux. Le respectable et riche ingénieur Enrique ("Quique") Cárdenas, mais également des figures de la finance, du show-business et même des plus hautes instances du pouvoir se retrouvent éclaboussés par cette affaire. Une vaillante journaliste surnommée "la Riquiqui" va essayer de démêler le vrai du faux, dans une enquête où l'on croise aussi un poète malheureux, un sulfureux directeur de magazine people et le chef de la police politique du dictateur Fujimori. En coulisses, loin des rumeurs qui parcourent la ville, l'épouse de l'ingénieur Cárdenas et sa meilleure amie ouvrent un rideau indiscret révélant l'autre affaire derrière l'affaire, celle qui peut-être ne sortira jamais sur la place publique et dont nous, lecteurs, les seuls témoins, devrons garder le secret.

L'auteur : Mario Vargas Llosa, marquis de Vargas Llosa, né Jorge Mario Pedro Vargas Llosa (1936) est un écrivain péruvien et espagnol. Étudiant de lettres et de droit à l'université de San Marcos, puis de littérature à l'université de Madrid, il publie son premier recueil de nouvelles, "Les caïds", en 1959. Il s'installe ensuite à Paris, où il exerce diverses professions. Séduit par Fidel Castro et la révolution cubaine, il se rend à la Havane. Au début des années 70, l'auteur exprime pourtant ouvertement sa rupture avec la révolution castriste et les mouvements d'extrême-gauche. De retour au Pérou, il est candidat du Front démocratique à l'élection présidentielle péruvienne. Battu, il abandonne le Pérou, reprend ses activités littéraires et regagne Londres. La nationalité espagnole lui est accordée en 1993. Citoyen du monde, il vit entre Lima, Madrid, Londres et Paris. Parmi ses autres romans, on retient "Conversation à la cathédrale" (1969), "Pantaléon et les visiteuses" (1973), "La Guerre de la fin du monde" (1982), "Qui a tué Palomino Molero ?" (1986), "Éloge de la marâtre" (1990), "La Fête au bouc" (2000), "Tours et détours de la vilaine fille" (2006), "Le Rêve du Celte" (2010) et "Un Héros discret" (2013). Il est lauréat du prix Nobel de littérature 2010 «pour sa cartographie des structures du pouvoir et ses images aiguisées de la résistance de l'individu, de sa révolte et de son échec». Mario Vargas Llosa est aussi lauréat du Prix Cervantès en 1994 et du prix Carlos Fuentes en 2012.

Classement 8-31 VAR0701A