miniature de la couverture

Un vautour au pied du lit
par David MacNEIL

Gallimard, Juin 2017
récit

"Le lit dans lequel je me réveille n'est pas le mien. Il est bien trop haut, bien trop droit, trop étroit, avec des pieds en tubes de métal peints en gris, en ce gris passe-partout, entre gris souris et ciel de novembre, plus clair que celui des navires de guerre, mais plus foncé que ceux des flanelles à la mode au temps où ces bateaux se faisaient la guerre. Des gens pensent qu'il n'y a qu'un seul gris, il y en a des milliers, et de toutes les nuances. Celui dont je parle est universel: c'est ce gris qui annonce la tristesse, sinon le malheur, ce gris de garde à vue, des casiers de vestiaires et des tables de nuit dans les pensionnats, qui pour moi aujourd'hui est celui d'un lieu que je ne connais pas et sur lequel, ce matin, j'ouvre les yeux. Ce n'est pas celui d'une infirmerie ni d'un dispensaire. Peut-être est-ce celui d'un hôpital ou encore d'un asile, j'ai déjà fait trop de séjours dans de tels endroits, ces endroits étranges où on sent qu'un peu partout traînent des âmes, comme celles que Gogol appelait des "âmes mortes"".

L'auteur : David McNeil, né le 22 juin 1946 à High Falls (Comté d'Ulster, État de New York), est un auteur, compositeur, interprète de chansons, également auteur de romans, arrivé en France en 1948. Ses chansons ont, entre autres, été interprétées par Yves Montand (Hollywood, Couleurs, Nostalgie d'Angie…), Alain Souchon (Casablanca, J'veux du cuir, Normandie Lusitania), Julien Clerc (Mélissa, Hélène, Les Aventures à l'eau…) mais aussi Jacques Dutronc, Sacha Distel, Robert Charlebois, Renaud, Laurent Voulzy.
David McNeil est le fils du peintre français d’origine russe Marc Chagall et de Virginia Haggard. Il porte le nom du mari de sa mère car elle n'était pas divorcée lors de sa liaison avec Chagall. En 1952 sa mère rompt avec Marc Chagall et se remarie avec le photographe belge Charles Leirens. Vers 1970, sa mère vit en Belgique et David McNeil fait partie du milieu du cinéma underground belge. Il compose pour La tête froide de Patrick Hella, est l'assistant de Henri Storck sur Les fêtes de Belgique et réalise plusieurs brûlots dont Week-end en 19681, What Happened to Eva Braun? en 1971 et Les aventures de Bernadette Soubirous en 1973. Après avoir décrit son enfance avec son père, Marc Chagall, dans son livre Quelques pas dans les pas d'un ange, il publie en 2006 Tangage et roulis aux éditions Gallimard. Son dernier livre, 28, boulevard des Capucines', sorti chez Gallimard en 2012, est un livre de souvenirs, évoquant son enfance et les rencontres de sa vie d'artiste : Yves Montand, Laurent Voulzy, Robert Charlebois, etc. (source wikipédia)

Classement 8-99 MAC1405V