miniature de la couverture

Trafic d'or sous les T'ang
par Robert VAN GULIK

Editions 12-21, septembre 2015
roman policier

Sous la glorieuse dynastie des T'ang, le secrétaire Ti Jen-tsie, las du train-train quotidien des fonctionnaires impériaux, délaisse la bureaucratie de la capitale pour gagner son premier poste de magistrat à Peng-lai, un port de la côte orientale. Poussé par un goût certain pour l'aventure, le juge va être servi. Non seulement ce petit district a la réputation d'être hanté, mais son prédécesseur vient d'y être assassiné. Ne dit-on pas que le fantôme du magistrat défunt erre dans le tribunal et qu'un homme-tigre égorge de malheureuses victimes ? Trafic d'or sous les T'ang marque les débuts du célèbre juge et sa rencontre avec ses deux fidèles lieutenants. Une trentaine d'années, armé de son sens de la déduction et de sa rigueur confucéenne, la légende du juge Ti est en marche.

L'auteur : Hollandais, Robert Van Gulik (1910 - 1967) est un fin érudit et un véritable polyglotte (néerlandais, anglais, japonais, malais, javanais, latin, grec mais aussi chinois et russe). Après avoir étudié à Leyde et à Utrecht le droit et la politique, il entre aux Affaires étrangères. Il s'initie à la poésie et à la calligraphie chinoises, au tibétain et au sanscrit, à la philosophie bouddhiste. Après avoir assimilé cette formation de lettré chinois, il publie deux ouvrages, l'un sur le luth chinois, l'autre sur la peinture. Il continue son œuvre au cours de ses pérégrinations de diplomate, au Japon, au Liban, en Malaisie, à Washington. C'est en 1948 au Japon qu'il traduit un roman policier chinois, le Dee Gong An ou Trois affaires criminelles résolues par le juge Ti, fonctionnaire de l'époque T'ang. En s'inspirant de vieux récits chinois, Van Gulik écrit alors dix-sept récits policiers fictifs, affaires débrouillées par son juge Ti, qui font découvrir au lecteur occidental maints aspects de la vie sociale en Chine ancienne. L'acquisition d'un album de gravures érotiques de la dynastie Ming l'amène à s'intéresser à l'érotisme chinois et, en 1962, il publie La Vie sexuelle dans la Chine antique, traduite en français en 1971.

Classement 8-31 VAN0712T