miniature de la couverture

Zapping Generation - Tome 1 - Trop laids
par Jean-Louis JANSSENS

Dupuis, avril 2006
BD tous publics

Aucune chaîne ne trouvait grâce à leurs yeux et pourtant ils étaient incapables d'éteindre leur télé ; ils détestaient les émissions de télé-réalité mais auraient fait n'importe quoi pour y passer. Ça, c'était " Les Zappeurs ", une famille moderne semblable à beaucoup d'autres... Mais nos héros ont évolué. Délaissant de plus en plus le petit écran, ils ont découvert que la technologie moderne offrait bien d'autres loisirs. Objet de toutes leurs attentions : les mille et un gadgets électroniques de la vie quotidienne qui sont censés vous faciliter la vie et qui, en fait, vous l'empoisonnent ! Mais nos amis sont des victimes peu consentantes et, débrouillards et ingénieux, ils trouvent toujours des utilisations inédites et certainement pas prévues dans le mode d'emploi du fabricant taïwanais.

Les auteurs : Né à Paris le 27 september 1959, Jean-Louis JANSSENS fait les Arts décoratifs, puis s'exerce à l'utilisation de la palette graphique, qui le mène à travailler dans la communication. Ses premiers scénarios seront pour Eric Maltaite avec la série de récits complets de Nationale Zéro, dans SPIROU à partir de 1995. Il imagine ensuite pour le même hebdomadaire une série de superhéros complètement déjantés, illustrés par Mauricet, et dont les exploits farfelus seront recueillis en un album (Cosmic Patrouille, 2000) par Sémic, entreprise productrice en France de la majorité des comics consacrés aux vrais superhéros américains. C'est à la même époque qu'il commence à assumer les scénarios des Zappeurs de Ernst, à partir de l'album 8 (Zappez manège !) de cette série. Parallèlement, il travaille pour Bayard Presse et MICKEY, réalisant des animations pour leurs magazines. Il appartient à la nouvelle génération qui commence à considérer l'internet comme un moyen de création et a adopté l'outil informatique pour s'exprimer.
Né le 13 février 1954 à Thimister, Serge ERNST suit les cours de dessin, de gravure, d'illustration et de publicité de l'Institut Saint-Luc à Liège, où il retournera en tant que professeur d'illustration. Une belle expérience qui durera un an. Ses heureuses rencontres avec Didier Comès et François Walthéry le poussent à s'essayer dans la bande dessinée et le cartoon. En mai 1975, le journal TINTIN lui commande ses premiers "Clin d'Œil" qui paraîtront chaque semaine pendant 15 ans. Neuf albums seront consacrés de 1981 à 1989 par les Éditions du Lombard à ces grandes compositions toujours surprenantes et savoureuses. Ernst commence parallèlement à se diriger vers la BD humoristique avec "Les Égarés" (1977), "William Lapoire" (1978), "Les Cases de l'Oncle Ernst" (1983). En 1990, aux Éditions de la Sablière à Paris, il publie "Ciel, Mon Mardi!", préfacé par Christophe Dechavanne, et en 1991, "L'Europe en Douce". En 1991, c'est le changement de cap : il entre aux Éditions Dupuis où il crée "Les Zappeurs" qui paraissent régulièrement dans le journal de SPIROU pour une publication en albums en 1994. Depuis le tome 8, "Zappez manège", il collabore avec le scénariste Janssens pour parodier toujours de plus près l'univers cathodique de ses héros préférés. Vivant désormais en France, Ernst a le bon goût de venir visiter chaque année à l'approche de Noël la Rédaction du journal (et ses proches) en leur apportant quelques fines bouteilles et spécialités gastronomiques de sa région.

Classement ER-BD ZAP