miniature de la couverture

Le tout dernier été
par Anne BERT

Fayard, octobre 2017
témoignage

" Je viens de rencontrer mes passeurs. Ces hommes qui font désormais partie de ma vie puisqu’ils vont m’aider à la quitter. Je les ai sentis rigoureux, exigeants, prudents. Et engagés à me tendre doucement la main. Une autre médecine qui, quand elle ne peut plus soigner le corps, se décide à soigner l’âme. "
Parce qu’elle aime furieusement la vie et qu’elle est condamnée, Anne Bert a décidé de choisir et de ne pas subir jusqu’au bout les tortures que lui inflige la maladie de Charcot. C’est ce cheminement qu’elle nous raconte ici. Celui de devoir mourir hors-la-loi, et hors-les-murs, puisque la loi française ne l’autorise pas à abréger ses souffrances. Celui aussi de son dernier été. Il faut découvrir le goût des dernières fois et des renoncements, apprendre à penser la mort, dire au revoir à ceux qu’elle aime, en faisant le pari de la joie malgré le chagrin.
Un récit poignant, une ode à la liberté et à la vie, permise seulement par sa détermination à dire non.

L'auteur : Anne Bert, née à Bordeaux en 1958 et décédée le 2 octobre 2017 en Belgique, est une écrivaine française. Elle était atteinte depuis 2015 de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Auteure de plusieurs ouvrages, elle était également, jusqu'à l'été 2016, directrice de collection dans une maison d'édition.

Classement 8-99 BER2032T